Le lavoir de Bourzac

Bourzac:
A 3 km Sud.Ouest de Couze. Toponyme d'origine gallo-romaine, issu de Bursius ou Burtius.
Canton de Beaumont du Périgord, arrondissement de Bergerac

Cartographie IGN : Série Bleue 1936 Ouest.
Référence au méridien international:
Longitude 00° 42' 42" Est
Latitude 44° 48' 58"
Altitude du lavoir 55 m

C'est le plus important de ces villages parsemés sur la commune de Bayac.
Il est situé à 2 kilomètres du bourg, bâti sur un rocher situé sur la rive gauche de la Couze.

Bourzac qui compte 24 maisons et 92 habitants est la plus forte agglomération de la commune. Quelques-uns de ses habitants sont carriers, d'autres cultivent la terre, enfin la plupart vont travailler aux usines de Couze dont ils sont très rapprochés.
Les habitants du hameau ont utilisé la fontaine et le lavoir ; ceci jusqu'à l'installation du réseau de distribution d'eau à domicile.

On remarque à Bourzac, à l'extrémité sud du village, l'ancienne maison du couple de comédien M. et Mme Ouvrard, inventeur du mouvement artistique appelé «comique troupier».

La zone accueille deux source principale caractérisées comme affluent de la Couze des sources isolées réparties ça et là dans le lit majeur de la Couze.
Notons en dessous du «Roc de Bourzac », il existe une source bâtie et captée en um réseau de petits biefs et d'écluses abandonnés ; sans doute destiné à la récolte du cresson .

 

Le lavoir de Bourzac (Lavoir couvert)

Cadastre section B feuille 1 propriété de la commune de Bayac

Le Lavoir, sans doute de construction plus que centenaire, a fait l'objet de remise en état successive. il se situe en contre bas d'un coteau à proximité du cours d'eau la
Couze. On y accède soit par le village de Bourzac en prenant un chemin goudronné à forte pente, soit en traversant la Couze par une passerelle en fer et béton.
Il est entouré par un ensemble de prairies, maisons d'habitations et une zone humide.
Il est également situé à proximité de la D 660 environ 50m.

A l'origine, il doit être sûrement maçonné en moellon de pierre calcaire. Lors de sa dernière restauration, il à été entièrement recouvert de mortier de ciment.

La source se situe au pied du talus rocheux bordant le fond de la vallée. Elle est captée dans un réservoir maçonné, maintenant entièrement fermé et protégé d'un enduit de mortier, qui alimente le lavoir.
Sur la plaque en béton qui le recouvre subsiste des traces d'une pompe à main aujourd'hui disparue. Tout laisse à penser que celle ci pouvez servir à l'usage des éleveurs riverains pour remplir les abreuvoirs du bétail en pâture.

Les planches à lavées inclinées ont été façonnée en béton strié et disposées sur trois faces du lavoir. La quatrième face laisse échapper l'eau jusqu'à la Couze, dans un canal creusé sur un terrain naturel.

Son ossature et sa charpente sont de type traditionnel en bois; sa couverture est réalisé en tuiles mécaniques .